Bonne Année

canards 14 04 2012 009

Image

Nuit de Mai

 soleil_gif

Au couchant lumineux quand le jour se replie,
Qu’une planète au ciel déjà peut s’entrevoir,
Il fait bon, couple errant sur une onde assouplie,
De respirer à deux l’air embaumé du soir,
De saluer là-haut ces premières étoiles
Dont le rayon lointain nous invite à rêver :
Matelot ! Matelot ! Laisse tomber tes voiles ;
Notre rêve est si doux que je veux l’achever !

!cid_003f01cbe0a5$fa164420$1E6158BE@roger1fca599c9

Extase où, sans effort, tout chagrin se dissipe !
Du ciel et de la mer contempler les couleurs,
Aspirer dans le vent, qui vient du Pausilippe,
Le parfum des citrons et des lauriers en fleurs ;
Sentir si près de soi la femme qu’on adore,
Voir son sein par moment d’amour se soulever !
Matelot, matelot, ne rentrons pas encore ;
Notre rêve est si doux que je veux l’achever !

!cid_003f01cbe0a5$fa164420$1E6158BE@roger1fca599c9

Ses cheveux dénoués que l’ivoire abandonne,
Mêlés à mes cheveux, flottent au même vent ;
Son front penche ; ses doigts, de fée ou de Madone,
Frémissent dans ma main sous mon baiser fervent.
Loin des jaloux déçus, loin des perfides trames,
Le bonheur est ici pour qui sait le trouver :
Matelot, matelot, laisse pendre tes rames ;
Notre rêve est si doux que je veux l’achever !

Joseph Autran.

cg939zcm

ATTENTE

yvtts2md

« Cette graine que je tiens
dans le creux de ma main,
qu’en naîtra-t-il demain ?
Un roseau ou un chêne ?
Quelque plante de jardin ?
J’ignore et ne m’en plains.
Mais le coeur me palpite,
sachant qu’en elle habite
une vie qui attend
mon plaisir du moment
et qui dira : présent
pourvu que je lui trouve
bonne terre qui la couve.
Ainsi, bonne graine attend. »note-musique-bleu-110110

 Tous  mes  voeux  de  bonheur   de joie

et    bonne   santé

3w4rx9ts

Vivre sa vie

20151216-232419.jpg

« Si vous décidez de suivre un enseignement spirituel, n’allez pas le raconter autour de vous en essayant de convaincre les autres. Tâchez d’approfondir les vérités que vous découvrez, appliquez-les raisonnablement, et laissez les autres tranquilles. Une telle précaution est surtout utile au début, car au début on n’est intérieurement ni solide, ni bien armé. Il n’est déjà pas facile de comprendre ce qu’est véritablement la spiritualité ou la religion, et pour la vivre profondément, harmonieusement, il y a en soi-même tellement de choses à mettre au point !
Dites-vous bien que c’est la manière dont vous résoudrez cette question qui révélera la qualité de votre engagement spirituel. Si, par un comportement excessif, fanatique, vous mettez les autres dans la situation de devenir agressifs et de s’enfoncer dans leur matérialisme parce que vous voulez trop leur montrer votre spiritualité, vous êtes responsable. Tâchez plutôt de vous montrer compréhensif, patient : non seulement vous arriverez à leur faire accepter votre philosophie, mais peut-être aussi les persuaderez-vous de suivre votre exemple. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

20151216-232154.jpg

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,

144393_T3IBUO3YQCCR2G2QZJE5WKDCB25EWS_oeil1_H153451_L.jpg2

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,

Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j’ai vécu,
C’est que tes yeux ne m’ont pas toujours vu.

Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseau du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

Parfums éclos d’une couvée d’aurores

Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l’innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.

Paul Eluard

100_0038

idyeqjjc

A MEDITER !!!!

83746748_o

« Le perce-neige qui fleurit vers la fin de l’hiver annonce la prochaine arrivée du printemps. Regardez-le : avec quelle volonté, quel courage il commande à la neige et à la terre : « Allez, écartez-vous, je veux sortir ! » Et pourtant il est fragile, il a des pétales si tendres, si délicats, un rien peut le blesser… Mais la terre et la neige lui obéissent, elles lui cèdent le passage et il sort, il fleurit. Comment fait-il pour obliger la terre à s’entrouvrir ? Il possède une force irrésistible dans sa petite tige qui commence à poindre, là, et c’est lui qui triomphe. Parce que c’est toujours l’amour qui triomphe !
Alors, et vous, ne disposez-vous pas de plus de moyens qu’un perce-neige ? Si. Seulement vous n’avez pas suffisamment de foi et de volonté pour dire aux événements, aux difficultés, aux limitations : « Allez, écartez-vous, laissez-moi le passage, je veux sortir, je veux admirer et louer le Créateur ! » Si vous persévérez comme le perce-neige, vous arriverez toujours à vous dégager et vous remporterez la victoire. »

th

AMOUR

 P1030823

 gif-mouette-

Bigoud-mousse

101008081316953888

Previous Older Entries